Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog de toutes les infos et documentations
  • Le Blog de toutes les infos et documentations
  • : Pour ceux qui veulent tout savoir sur le monde
  • Contact

Recherche

Archives

27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 14:19

BA-10


Une BA-10, avec son canon de 45 mm, abandonnée par ses occupants

BA-10, BA-10ZhD

Typeauto blindée
Equipage4 hommes
Armementun canon de 45 mm et 2 mitrailleuses DT de 7.92 mm
Blindagede 6 à 16 mm
Longueur4.65 m
Largeur2.07 m
Hauteur2.21 m
Poids5 t en ordre de combat
Pression au sol3.16 kg/cm²
Puissance massique9.8 chevaux/t
MoteurModèle GAZ-M1 4 cylindres en ligne à essence refroidi par eau,
développant 50 chevaux à 2800 tours/minute
Vitesse sur route55 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie300 km
Obstacle verticalnégligeable
Coupure franchenégligeable
Pente20°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1938 à 1943


Une BA-27 de 1927, largement utilisée pendant les révoltes.
pas de photo de la BA-27

BA-27

Typeauto blindée
Equipage4 hommes
Armementun canon de 37 mm et une mitrailleuse DT de 7.92 mm
Blindagede 4 à 7 mm
Longueur4.62 m
Largeur1.81 m
Hauteur2.62 m
Poids4.5 t en ordre de combat
Pression au sol???
Puissance massique8 chevaux/t
MoteurModèle AMO 4 cylindres en ligne à essence refroidi par eau,
développant 36.5 chevaux à 1700 tours/minute
Vitesse sur route48 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie400 km
Obstacle verticalnégligeable
Coupure franchenégligeable
Pente30°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge à partir de 1927

BA-64


Véhicul de reconnaissance BA-64
pas de photo de la BA-64

BA-64

Typeauto blindée
Equipage2 hommes
Armement1 mitrailleuse DT de 7.92 mm
Blindagede 6 à 10 mm
Longueur3.65 m
Largeur1.53 m
Hauteur1.9 m
Poids2.5 t en ordre de combat
Pression au sol???
Puissance massique23 chevaux/t
MoteurModèle GAZ-MM 4 cylindres en ligne à essence refroidi par eau,
développant 55 chevaux à 2800 tours/minute
Vitesse sur route80 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie600 km
Obstacle verticalnégligeable
Coupure franchenégligeable
Pente30°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1942 à 1956. Encore en service dans
quelques pays en 1970.

BT-7


Groupe de BT-7 en action

BT-7

Typechar rapide
Equipage3 hommes
Armementun canon de 45 mm et 2 mitrailleuses DT de 7.62 mm, parfois aussi une mitrailleuse P-40
Blindagede 10 à 22 mm
Longueur5.66 m
Largeur2.29 m
Hauteur2.42 m
Poids14 t en ordre de combat
Pression au sol0.79 kg/cm²
Puissance massique36.5 chevaux/t
MoteurModèle M-17T 12 cylindres à essence refroidi par eau,
développant 507 chevaux à 1650 tours/minute
Vitesse sur route73 km/h (sur les roues) et 53 km/h (sur les chenilles)
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie730 km sur roues et 430 km sur chenilles
Obstacle vertical0.55 m
Coupure franche2 m
Pente32°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1935 à 1945.

GAZ MM


Camion GAZ MM

Iosef Stalin 2


IS-2 dans Berlin en ruines

IS-2

Typechar lourd
Equipage4 hommes
Armementun canon de 122, 1 mitrailleuse DT de 7.62 mm et une mitrailleuse
DShK de 12.7 mm
Blindagede 18 à 132 mm
Longueur10.74 m (avec le canon)
Largeur3.44 m
Hauteur2.93 m
Poids46 t en ordre de combat
Pression au sol0.79 kg/cm²
Puissance massique11.45 chevaux/t
MoteurModèle V-2-IS 12 cylindres diesel refroidi par eau
développant 528 chevaux à 2000 tours/minute.
Vitesse sur route37 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie150 km
Obstacle vertical1 m
Coupure franche2.86 m
Pente36°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge à partir de 1943 jusqu'à la fin des années 1970

Iosef Stalin 3


IS-3

IS-3

Typechar lourd
Temps en serviceintroduit en 1945 dans l'armée rouge, et utilisé jusqu'à la fin de la guerre froide


ISU-122... l'homme à côté parait bien petit...

ISU-122

Typecanon automoteur
Equipage5 hommes
Armementun canon de 122 mm
Blindagede 20 à 110 mm
Longueur11.23 m (avec le canon)
Largeur3.36 m
Hauteur2.68 m
Poids41.5 t en ordre de combat
Pression au sol0.82 kg/cm²
Puissance massique12.81 chevaux/t
MoteurModèle V-2-IS 12 cylindres diesel refroidi par eau
développant 528 chevaux à 2200 tours/minute.
Vitesse sur route37 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie240 km
Obstacle vertical1.03 m
Coupure franche2.7 m
Pente36°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1944 à 1945. Encore employé par
quelques pays, dont l'Albanie, Algérie, Cuba, la Syrie, ...

SU-122


Un Su-122 du 1.903 eme régiment d'artillerie automoteur, Koursk 1943

SU-122

Typecanon automoteur moyen
Equipage4 hommes
Armementun canon de 122 mm et 2 fusils mitrailleurs PPS de 7.62 mm

SU-100



SU-100

Typecanon automoteur moyen
Equipage4 hommes
Armementun canon de 100 mm et 2 fusils mitrailleurs PPS de 7.62 mm
Blindagede 20 à 54 mm
Longueur9.45 m (avec le canon)
Largeur3 m
Hauteur2.25 m
Poids31.5 t en ordre de combat
Pression au sol0.82 kg/cm²
Puissance massique16 chevaux/t
MoteurModèle V-2-34 12 cylindres diesel refroidi par eau développant
508 chevaux à 1800 tours/minute.
Vitesse sur route48 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie320 km
Obstacle vertical0.65 m
Coupure franche3 m
Pente30°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1944 à 1945. Encore employé par
de nombreux pays, dont l'Albanie, Algérie, Cuba, la Syrie, ...

SU-76


Su-76, il fut construit à plus de 12.000 exemplaires

SU-76

Typecanon automoteur léger
Equipage4 hommes
Armementun canon de 76.2 mm
Blindagede 10 à 35 mm
Longueur5 m
Largeur2.74 m
Hauteur2.2 m
Poids11.2 t en ordre de combat
Pression au sol0.57 kg/cm²
Puissance massique12.6 chevaux/t
Moteurs2 GAZ-202 6 cylindres refroidis par eau développant chacun 71 chevaux à 3400 tours/minute.
Vitesse sur route44 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie265 km
Obstacle vertical0.6 m
Coupure franche2 m
Pente28°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1943 à un peu après la fin de la guerre


Un Su-85 capturé par les Allemands

SU-85

Typecanon automoteur moyen (aussi employé comme chasseur de chars)
Equipage4 hommes
Armementun canon de 85 mm et 2 fusils mitrailleurs PPS de 7.62 mm
Blindagede 20 à 45 mm
Longueur8.15 m (avec le canon)
Largeur3 m
Hauteur2.45 m
Poids30 t en ordre de combat
Pression au sol0.7 kg/cm²
Puissance massique17 chevaux/t
MoteurModèle V-2-34 12 cylindres diesel refroidi par eau développant
508 chevaux à 1800 tours/minute.
Vitesse sur route50 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie400 km
Obstacle vertical0.75 m
Coupure franche2.49 m
Pente30°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1943 à 1945


Un T-26S enlissé dans un terrain humide, au nord de la Russie

T-26

Typechar léger
Equipage3 hommes
Armementun canon de 37 ou 45 mm (selon les versions),
et/ou plusieurs mitrailleuses de 7.62 mm
Blindagede 6 à 25 mm
Longueur4.62 m
Largeur2.42 m
Hauteur+/- 2.20 m
Poids8 ou 9.5 t en ordre de combat
Pression au sol0.7 kg/cm²
Puissance massique17 chevaux/t
MoteurModèle T-26 4 cylindres à essence refroidi par air,
développant 92 chevaux à 2200 tours/minute
Vitesse sur route30 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie100 à 225 km selon le modèle
Obstacle vertical0.79 m
Coupure franche1.9 m
Pente40°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1932 à 1945.

T-27


Un T-27 et des camions de la 45eme division soviétique photographiés en 1933.

T-27

Typechar léger
Equipage2 hommes
Armementune mitrailleuse DT de 7.62 mm
Blindagede 4 à 10 mm
Longueur2.62 m
Largeur1.83 m
Hauteur1.44 m
Poids2.7 t en ordre de combat
Pression au sol0.54 kg/cm²
Puissance massique15 chevaux/t
MoteurGAZ-AA 4 cylindres à essence refroidi par eau,
développant 40.5 chevaux à 2200 tours/minute
Vitesse sur route42 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie120 km
Obstacle vertical0.5 m
Coupure franche1.31 m
Pente40°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1931 à 1941.

T-28


Un T-28 repris par les Finlandais...

T-28

Typechar moyen
Equipage6 hommes
Armementun canon de 76.2 mm, trois mitrailleuses DT de 7.62 mm
Blindagede 20 à 80 mm
Longueur7.44 m
Largeur2.81 m
Hauteur2.82 m
Poidsde 28 à 32 t en ordre de combat (selon le modèle)
Pression au solde 0.73 à 0.78 kg/cm²
Puissance massique16 à 18.3 chevaux/t
MoteurModèle M-17L 12 cylindres à essence refroidi par eau
développant 508 chevaux à 1450 tours/minute.
Vitesse sur route37 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie220 km
Obstacle vertical1.04 m
Coupure franche2.9 m
Pente43°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1933 à 1941.


Agrandissement sur l'armement

T-35

Typechar lourd
Equipage11 hommes (pour la version avec les 5 tourelles)
Armementun canon de 76.2 mm, deux canons de 45 ou 37 mm,
six mitrailleuses DT de 7.62 mm et une mitrailleuse P-40.
Blindagede 10 à 30 mm
Longueur9.72 m
Largeur3.2 m
Hauteur3.43 m
Poids50 t en ordre de combat (certains modèles étaient plus légers)
Pression au sol0.78 kg/cm²
Puissance massique10 chevaux/t
MoteurModèle M-17T V-12 à essence refroidi par eau
développant 508 chevaux à 2200 tours/minute.
Vitesse sur route30 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie150 km
Obstacle vertical1.20 m
Coupure franche3.49 m
Pente20°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1933 à 1941.

T-37

pas de photo

T-37

Typechar léger amphibie
Equipage2 hommes
Armementune mitrailleuse DT de 7.62 mm
Blindagede 4 à 10 mm
Longueur3.75 m
Largeur2 m
Hauteur1.82 m
Poids0.5 kg/cm²
Pression au sol0.78 kg/cm²
Puissance massique12.5 chevaux/t
MoteurGAZ-AA 4 cylindres à essence refroidi par eau,
développant 40.5 chevaux à 3000 tours/minute
Vitesse sur route35 km/h
Vitesse dans l'eau4 km/h
Autonomie185 km
Obstacle vertical0.5 m
Coupure franche1.60 m
Pente40°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1934 à 1942.

T-40

T-40

Typechar léger amphibie
Equipage2 hommes
Armementune mitrailleuse lourde DShK de 12.7 mm et une mitrailleuse de 7.62 mm
Blindagede 7 à 13 mm
Longueur4.43 m
Largeur2.51 m
Hauteur2.12 m
Poids5.6 t en ordre de combat
Pression au sol0.5 kg/cm²
Puissance massique15.66 chevaux/t
MoteurGAZ-202 6 cylindres à essence refroidi par eau, développant 86 chevaux à 3600 tours/minute.
Vitesse sur route45 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie350 km
Obstacle vertical0.7 m
Coupure franche1.85 m
Pente34°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1941 à 1946.


T-60

T-60

Typechar léger
Equipage2 hommes
Armementun canon ShVAK de 20 mm et une mitrailleuse DT de 7.62 mm
Blindagede 7 à 20 mm
Longueur4.3 m
Largeur2.46 m
Hauteur1.89 m
Poids5.2 t en ordre de combat
Pression au sol0.46 kg/cm²
Puissance massique14 chevaux/t
MoteurGAZ-202 6 cylindres à essence refroidi par eau, développant
71 chevaux à 2800 tours/minute.
Vitesse sur route45 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie615 km
Obstacle vertical0.54 m
Coupure franche1.85 m
Pente29°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1941 à 1945.


T-70 détruit lors d'une contre-attaque allemande, en 1943

T-70

Typechar léger
Equipage2 hommes
Armementun canon de 45 mm et 1 mitrailleuse DT de 7.62 mm
Blindagede 10 à 60 mm
Longueur5 m
Largeur2.52 m
Hauteur2.22 m
Poids10 t en ordre de combat
Pression au sol0.67 kg/cm²
Puissance massique14.5 chevaux/t
Moteurs2 ZIS-202 6 cylindres à essence refroidis par eau, développant
chacun 71 chevaux à 2800 tours/minute.
Vitesse sur route50 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie446 km
Obstacle vertical0.71 m
Coupure franche3.12 m
Pente34°
Gué???
Temps en servicedans l'armée Rouge de 1942 à 1948.
Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 18:03

Dixmude

Strasbourg

Lorraine

Provence

Richelieu

Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 18:02

BISMARCK



TIRPITZ



Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 17:59

DUKE OF YORK



HOOD



KING GEORGE V



NELSON



Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 17:55

USS MISSISSIPI



USS ARIZONA



USS WEST VIRGINIA



USS NEW YORK



USS SOUTH DAKOTA



USS WISCONSIN





Le porte-avions d'escorte USS BOGUE avec ses Grumman TBF Avenger.

Le porte-avions USS HORNET, en 1941.


Le vieux porte-avions USS LANGLEY, coulé par les Japonais en 1942.

USS MIDWAY




Le porte-avions d'escorte USS MIDWAY à sa sortie des chantiers navals.

USS SARATOGA




L'USS SARATOGA en mars 1932, avec une grande partie de son groupe aérien sur le pont d'envol.

USS WASP




L'USS WASP à Pearl Harbor en 1942, peu avant qu'il ne soit coulé.

USS LEXINGTON



Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 17:54

 

Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 17:52

 

Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 17:48

Lieutenant, 1941
Cet officier de chars, vétéran de la guerre civile espagnole, porte la tenue spéciale en drap noir réservée aux personnels servant dans les engins blindés entièrement clos. A la boutonnière apparaît le ruban de la Croix de fer de 2eme classe et sur la poitrine, de gauche à droite, l'insigne des blindés de la légion Condor, la Croix de fer de 1ere classe et l'insigne des blessés.

 

Sergent, 1942
La version feldgrau de la tenue spéciale des blindés est adoptée en 1940 à l'usage des équipages de canon automoteurs mais plus tard dans la guerre, les personnels des divisions de panzergrenadiere de nouvelle formation en seront aussi dotés. Cet uniforme est porté avec une variété de pattes de collet selon l'unité. Les décorations sont la Croix de fer de 1ere et 2eme classe, l'insigne général d'assaut et l'insigne des blessés.

 

Caporal, 1941
Le Gefreiter Friedhelm Ollenschläger porte la tenue de sortie de temps de guerre des troupes blindées. Avant la guerre, cet uniforme noir n'est porté que pour le service à bord des engins, la tenue de sortie étant feldgrau.

 

Soldat, Waffen SS, 1944
Au début de la guerre en Russie, les équipages de chars utilisent divers types de combinaisons, provenant souvent de stocks d'effets capturés. En septembre 1941 est mise en service une combinaison d'une seule pièce en tissu camouflée SS, peu pratique, mais il faut attendre janvier 1944 pour que commence a être distribuée la version en toile cammouflée de la tenue en deux pièces des équipages d'engins blindés. Sur les pattes d'épaule passepoilées de rose (couleur distinctive des blindés), l'homme porte le monogramme LAH (Leibstandardte Adolf Hitler), insigne régimentaire, puis divisionnaire.

Capitaine, Luftwaffe, 1942
Le Hauptmann Hans Philipp porte la Fliegermütze (bonnet de police), la Fliegerbluse (vareuse de vol), une culotte et des bottes autour de l'une desquelles sont attachées des cartouches de pistolet-signaleur. La croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne lui a été décernée le 12 mars 1942 pour ses 82 victoires. Le grade figure au collet (trois ailes superposées) comme aux pattes d'épaule et l'on retrouve à ces deux emplacements la couleur jaune distinctive des personnels navigants.

 

Commandant, Luftwaffe, 1941
Werner Mölder, l'un des plus grand as de la chasse allemande est, dès septembre 1940, décoré de la Croix de chevalier avec feuilles de chênes. Ici commandant la Jagdgeschwader 51, il porte la Fliegermütze et, au lieu de la vareuse en drap, a enfilé un blouson non réglementaire en cuir noir, masqué en partie par son gilet de sauvetage à gonflage automatique du modèle attribué aux pilotes de monoplaces.

 

Lieutenant, Luftwaffe, 1944
L'Oberleutnant Erich Hartmann, de la Jagdgeschwader 52, porte la casquette "à la chasseur", coquetterie obtenue en retirant le raidisseur métallique et en écrasant la couronne de la casquette. Le blouson de cuir comporte des pattes d'épaule avec marques de grade et l'aigle de poitrine de la Luftwaffe.

 

Soldat (au sol), Luftwaffe, 1944
L'uniforme des divisions de campagne de la Luftwaffe a pour base celui des autres formations, bien que les pattes de collet soient souvent absentes de la vareuse ou de la Fliegerbluse. L'élément le plus distinctif en demeure la veste de camouflage.

 

Auxiliaire, Luftwaffe, 1944
Ce Flakhelver letton porte l'uniforme initialement mis en service pour les Jeunesses hitlériennes servant comme auxiliaires dans les unités de défense antiaérienne, avec pour différences la présence de l'insigne et des couleurs nationales lettones à la casquette et sur le brassard.

Lieutenant-colonel, Waffen SS, 1944
Le SS-Obersturmbannfürer Schmidhuber appartenant à la 7eme division de montagne Prinz Eugen porte la tenue standard des unités de montagne Waffen SS avec la casquette de ski, la vareuse, le pantalon de montagne serré dans des brodequins à ailes de mouche et les molletières élastiques. Ses marques de grades sont visibles sur la patte de collet gauche et aux pattes d'épaule. Servant dans une unité ne portant pas sur la patte de collet droite les runes SS, notre officier a reporté celles-ci sous la poche de poitrine gauche.

Adjudant Feldgendarmerie Waffen SS, 1944
Ce SS-Scharführer allemand appartenant à la 13eme division SS de montagne Handschar porte la coiffure distinctive de cette unité croate. L'insigne divisionnaire apparaît
sur la patte de collet droite et les couleurs nationales croates sur la manche gauche. Le hausse-col métallique, identique à celui des Feldgendarmes de l'armée de terre, est complété sur la manche gauche par l'insigne national de la police tissé en fil orange et par la bande de bras SS-Feldgendarmerie. La vocation des troupes de montagne est indiquée par l'edelweiss cousu sur le bras droit, par les guêtres spéciales de skieurs et par les brodequins à ailes de mouche.

Commandant, Wafen SS, 1943
Le SS-Sturmbannführer Jochen Peiper porte l'un des nombreux types de casquette hivernale avec la combinaison spéciale réversible attribuée aux personnels des blindés à partir de janvier 1943. Sur ses pattes d'épaule est visible le monogramme LAH en métal bronzé.

Soldat, 1943
Ce prisonnier allemand à Stalingrad présente un aspect pitoyable. Sa capote est bourée de vieux journaux ou de
paille pour le protéger du froid et il a chaussé par dessus ses bottes de marche une paire de surbottes en paille
qui sont normalement distribuées aux sentinelles à poste fixe et avec lesquelles il est impossible de marcher correctement. Les deux couvertures, luxe inouï dans la Russie ravagée par la guerre, lui seront sans doute bientôt arrachées.

 

Général d'armée, 1941
Le Generaloberst Hoth porte le nouveau modèle debonnet de police d'officier adopté en 1938, la vareuse surannée
du modèle de la Reichswehr avec poches de côté non plaquées et pattes posées en travers, et la culotte à Lampassen rouges. Au colet apparaît sa coix de chevalier de la Croix de fer et les pattes bordées des généraux, le grade
lui-même figurant sur les pattes d'épaule. Comptant parmi les grands chefs des blindés, Hoth commande en 1941
le 3eme Panzergruppe en Russie. En 1942, il déploie des efforts effrénés pour délivrer Stalingrad et en 1943 commande la plus grande formation blindée allemande de la guerre lors de la bataille de Koursk.

Soldat, 1943
La tenue spéciale de combat d'hiver, réversible, comporte une face blanche de camouflage-neige et une face soit en feldgrau uni, soit en camouflé. Les surbottes sont en cuir et feutre et l'équipement, standard, est souvent badigeonné de blanc à l'instar des armes.

 

Sergent, Waffen SS, 1943
Ce sous-officier de panzergrenadiere porteur d'une tenue très "fin de guerre" porte à la casquette la jugulaire de
cuir qui le distingue des officiers. La vareuse est d'un modèle tardif simplifié sans plis Watteau aux poches et les
bottes sont à tige basse, ainsi confectionnées dans un souci d'économie de cuir. Le grade apparaît au collet gauche
et sur les pattes d'épaule tandis que les gallons en bas des manches symbolisent la fonction de Spiess, ou major (Stabsscharführerdiensttuer...ouf).

Second maître, marine allemande, 1944
La combinaison de gros temps, le caban et le suroît de cet officier marinier sont typiques de la tenue d'hiver portée pendant les opérations navales en Baltique. Le grade est indiqué par le gallon de collet et l'ancre étalinguée sur la manche.

Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 17:43

Navigant, 1944
Cet officier de la 8th Air Force porte la combinaison de vol vert olive, des botte de cuir brun et la casquette standard. La cuirasse anti-flak dont il tient en main l'élément abdominal a été mise au point en octobre 1942 par le Brigadier-general Grow, en coopération avec la Wilkinson Sword Company. Capable d'arrêter des balles de 11,43 mm à courte distance, cette cuirasse sera très populaire malgré son poids de 9 kg et, en 1944, 13.500 exemplaires seront en service dans la 8th Air Force.

 

Pilote de bombardier, 1945
Ce navigant de la 8th Air Force est revêtu de la combinaison de vol intermédiaire doublée en laine et alpaga, d'un serre-tête de vol A11, de lunettes B8, d'un masque à oxygène A10 et de bottes de vol doublées de fourrure

 

Capitaine, 1944
Ce pilote de P-51 B Mustang porte le bonnet de police avec barrettes de grade, un blouson de vol en cuir, un gilet de sauvetage et le pantalon standard olive drab fouré dans les bottes de vol du modèle A6

 

Adjudant, 1945
Par dessus son pull-over olive drab, ce Technician Sergeant Grade 2 de la 9th Air Force en Grande-Bretagne porte la combinaison de travail en croisé à chevrons et la casquette dite "de baseball". Les marques de grade sont portées sur la manche.

 

Caporal Spécialiste, 1942
Notre Technician 5th Grade porte la tenue de catégorie A, accompagnée du casque d'acier et du fusil Springfield M 1903 à l'occasion d'une prise d'armes. L'insigne en haut de la manche est celui de l' USAAF et la barrette oblique indique trois ans de service.

Capitaine, US Marine Corps, 1942
Le casque est du modèle M1917A1, c'est à dire de type britannique, mais avec une jugulaire typiquement américaine. La fourragère est celle de la croix de guerre attribuée aux 5e et 6e régiments de Marines pour leurs actions d'éclat en 1918, tandis que l'insigne de division représente l'ours polaire de la 49 DI britannique.

 

Maitre, 1941
Cet uniforme est à peu près identique à celui des officiers, à l'exception de l'insigne de casquette et des marques de grade, portées sur le haut de la manche. Le fait que notre officier marinier porte ses chevrons et ses baguettes d'ancienneté (16 ans de service) sur la manche gauche indique son appartenance aux services.

 

Second maitre, 1941
Outre-mer, le petit "bob" blanc remplace le très impopulaire bonnet standard de matelot, ironiquement qualifié de "Donald Duck cap" par les marins américains. Les trois bandes blanches horizontales aux poignets sont celles des matelots brevetés, complétées ici par les trois chevrons inversés rouges de second maitre, l'insigne des radios sous l'aigle national et la baguette sur l'avant-bras indiquant quatre ans de service.

 

Matelot, 1942
Voici la tenue d'hiver avec serre-tête auquel un masque facial pouvait être ajoué pour les températures extrêmes. Le blouson ne comporte aucun insigne, mais parfois sont improvisées des marques de grades sur le serre-tête. Le pantalon à bas de jambes évasés est celui de la tenue standard.

Général de brigade, 82e airborne 1944
Ce Major-general de la 82e division aéroportée est coiffé du bonnet de police avec passepoil doré et insigne de l'infanterie parachutiste transportée par planeurs. Sur le blouson M1944 "Ike" est porté à gauche, le brevet de parachutiste de l'armée de terre au-dessus des barrettes de décoration. Le pantalon est serré dans des bottes de saut.

 

Sergent, 1944
Prêt pour le jour "J", ce parachutiste arborant sur le haut de la manche gauche l'insigne de la 101e Airborne division, porte la tenue de combat spéciale distribuée à partir de fin 1942, renforcée à titre individuel de pièces aux genoux. Le casque, de modèle général, comporte toutefois un système de jugulaire spécial avec mentonnière en cuir ou en toile. Sur la manche droite est cousu un drapeau américain destiné a permettre à la population normande d'identifier la nationnalité des nouvaux arrivants, et aussi à éviter des réactions trop brutales de la part des Allemands en cas de capture. L'arme dûment présentée par ce para est la version à crosse pliante de la carabine américaine US M1 A1.

Lieutenant-colonel, 1941
Cet officier suppérieur porte le chapeau de campagne avec les cordons distinctifs jonquille de la cavalerie, la chemise en tissu extra-léger, la culotte en whipcord et les bottes encuir fauve à sanglons, qui sont déjà une rareté en 1941.

 

Officier, 1945
Au cours du dernier hiver de guerre, les troupes américaines commencent à percevoir une tenue de combat hivernal adéquate, ce qui n'empêchera pas les soldats d'improviser jusqu'au bout pour se tenir au chaud et au sec. Cet officier d'infanterie porte la cagoule de camouflage, par-dessus son uniforme du nouveau modèle 1943 imperméable. Les bottes à lacets, M 1943 elles aussi ont été glissées dans des galoches de caoutchouc isolantes. On voit, au ceinturon, le poignard-baïonnette M 4 et la pochette de chargeurs de carabine USM1.

Sergent-chef, 1942
Ce G.I. débarquant à Oran en novembre 1942 porte la tenue de campagne américaine standard avec le nouveau casque dont la peinture extérieur, antireflets, est granuleuse. Sur sa chemise olive drab est enfilé le blouson en toile modèle 1941. Le pantalon en drap olive drab est serré dans des guêtres en forte toile portées avec des brodequins fauve. On distingue sous l'équipment de toile, une ceinture de sauvetage et, portées en bandoulière, des banderoles de munitions supplémentaires. La marque du grade (Staff Sergeant) n'est portée que du côté droit, sur le côté gauche, a été cousu un drapeau américain destiné à éviter aux G.I's d'être pris pour des Britanniques, ce qui n'eût pas facilité leur prise de contacte avec les Français d'Afrique du Nord dans le contexte politique de l'automne 1942. Le fusil est l'exellent Garand semi-automatique calibre .30

Sous-lieutenant, 1942
A leur arrivée en Irlande du Nord, les premiers contingents américains portent le casque "plat à barbe" M 1917 A1. L'équipement est du modèle 1910 en forte toile, complété du masque à gaz suspendu en bandoulière et retenu autour de la taille. Le fusil est un Springfield M 1903 A1.

Caporal de la police militaire, 1942
Les MP américains qui sillonnent dans cette tenue les rues de Londres soumisent au black-out seront surnommés "snow drops" par les londoniens, en raison de leur équipement blanc. Le reste de l'uniforme est du modèle standard de service, catégorie A.

 

Soldat, 1945
Ce G.I. typique de la fin de la guerre porte le casque M1 avec filet de camouflage, la tenue de combat M 1943 et les nouvelles bottes à lacets. Le ceinturon-cartouchière est du modèle à grandes poches destinées aux chargeurs de 42 cartouches du Fusil-mitrailleur M 1918 A2 (Browning Automatic Rifle, ou BAR) que ce soldat tient en mains, bipied enlevé, à la manière d'un simple fusil.

 

Soldat, 1944
Certaines troupes américaines reçoivent pendant la campagne de Normandie cette combinaison camouflée en deux pièces, mais elle sera vite retirée du service en raison de sa ressemblance avec les tenues de camouflage portées par les Waffen SS. Sur la hanche gauche, le G.I. porte un PA Walther allemand capturé avec son étui d'origine. Son fusil est un fusil semi-automatique M1 Garand calibre .30

 

Soldat, 1942
Un simple soldat portant un bonnet de police avec passepoil à la couleur distinctive et la capote olive drab par-dessus la tenue de catégorie A. Les brodequins et les guêtres sont serrés dans des surbottes en caoutchou.

Soldat, 1944
Ce fantassin de la 3eme DI de la 5eme armée américaine porte le casque M1, le blouson M1941, le pantalon de drap olive drab, les guêtres et les brodequins standard. L'équipement comprend le havresac M 1910 avec pelle individuelle et baïonnette fixée au côté, ainsi que le bidon accroché au ceinturon.

Caporal, tankiste de 1942
Ce membre d'équipage d'un char porte au ceinturon, de gauche à droite, l'étui en cuir fauve de PA Colt M 1911 A1, la pochette oblongue contenant le pansement individuel et la pochette de chargeurs supplémentaires du Colt.

Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 17:40

Pistolet automatique vz. 38 CZ38


Concidérée comme une arme de poing particulièrement réussie, le CZ 38 était néanmoins trop encombrant et trop lourd.

CZ38

Typepistolet
Année1938
Longueur totale198 mm
Longueur du canon119 mm
Cartouche9 mm Parabellum
Poids0.909 kg
Vitesse initiale296 m/s
Capacité du chargeur8 cartouches

ZK 383


Un ZK 383, avec son bipied replié sous le canon, destiné à utiliser l'arme comme mitrailleuse légère

ZK 383

Typepistolet-mitrailleur
Année193?
Longueur totale875 mm
Longueur du canon325 mm
Cartouche9 mm
Poids4.830 kg
Vitesse initiale365 m/s
Capacité du chargeur30 cartouches
Cadence de tir500 à 700 coups/min

Lehky Kulomet ZB vz.26


ZB vz.26

ZB vz.26

Typefusil-mitrailleur
Année1926 (???)
Longueur totale1161 mm
Longueur du canon672 mm
Cartouche7.92 mm
Poids9.650 kg
Vitesse initiale762 m/s
Alimentationchargeur de 20 ou 30 cartouches
Cadence de tir500 coups/min

LT-35 S-IIa


LT-35 capturé par les Allemands

LT-35 S-IIa

Typechar léger
Equipage4 hommes
Armementun canon de 37 mm, une coaxiale Type 37 de 7.92 mm,
une Type 32 de 7.92 mm à l'avant de la coque
Blindagede 12 à 35 mm
Longueur4.9 m
Largeur2.15 m
Hauteur2.20 m
Poids10.5 t en ordre de combat
Pression au sol0.6 kg/cm²
Puissance massique???
MoteurSkoda 6 cylindres en ligne à essence développant 120 chevaux
Vitesse sur route40 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie193 km
Obstacle vertical0.79 m
Coupure franche2 m
Pente60°
Gué???
Temps en serviceintroduit dans l'armée tchèque en 1937, employé
par l'armée allemande de 1940 à 1945,
par l'armée hongroise et l'armée roumaine.


LT-38 réutilisé par les allemands, sous la dénomination de Panzer 38(t)

LT-38

Typechar léger
Equipage4 hommes
Armementun canon de 37 mm, une coaxiale Type 37 de 7.92 mm, une Type 37
de 7.92 mm à l'avant de la coque
Blindagede 8 à 30 mm
Longueur4.54 m
Largeur2.13 m
Hauteur2.31 m
Poids9.7 t en ordre de combat
Pression au sol0.6 kg/cm²
Puissance massique???
Moteur6 cylindres en ligne à essence refroidi par eau développant 150 chevaux
à 2600 tours/minute
Vitesse sur route42 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie201 km
Obstacle vertical0.79 m
Coupure franche1.88 m
Pente60°
Gué???
Temps en serviceintroduit dans l'armée tchèque en 1938, employé par l'armée
allemande jusque 1942. Certaines variantes restèrent en service
jusqu'en 1945.
Repost 0