Présentation

  • : Le Blog de toutes les infos et documentations
  • Le Blog de toutes les infos et documentations
  • : Pour ceux qui veulent tout savoir sur le monde
  • Contact

Recherche

3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 17:48

Lieutenant, 1941
Cet officier de chars, vétéran de la guerre civile espagnole, porte la tenue spéciale en drap noir réservée aux personnels servant dans les engins blindés entièrement clos. A la boutonnière apparaît le ruban de la Croix de fer de 2eme classe et sur la poitrine, de gauche à droite, l'insigne des blindés de la légion Condor, la Croix de fer de 1ere classe et l'insigne des blessés.

 

Sergent, 1942
La version feldgrau de la tenue spéciale des blindés est adoptée en 1940 à l'usage des équipages de canon automoteurs mais plus tard dans la guerre, les personnels des divisions de panzergrenadiere de nouvelle formation en seront aussi dotés. Cet uniforme est porté avec une variété de pattes de collet selon l'unité. Les décorations sont la Croix de fer de 1ere et 2eme classe, l'insigne général d'assaut et l'insigne des blessés.

 

Caporal, 1941
Le Gefreiter Friedhelm Ollenschläger porte la tenue de sortie de temps de guerre des troupes blindées. Avant la guerre, cet uniforme noir n'est porté que pour le service à bord des engins, la tenue de sortie étant feldgrau.

 

Soldat, Waffen SS, 1944
Au début de la guerre en Russie, les équipages de chars utilisent divers types de combinaisons, provenant souvent de stocks d'effets capturés. En septembre 1941 est mise en service une combinaison d'une seule pièce en tissu camouflée SS, peu pratique, mais il faut attendre janvier 1944 pour que commence a être distribuée la version en toile cammouflée de la tenue en deux pièces des équipages d'engins blindés. Sur les pattes d'épaule passepoilées de rose (couleur distinctive des blindés), l'homme porte le monogramme LAH (Leibstandardte Adolf Hitler), insigne régimentaire, puis divisionnaire.

Capitaine, Luftwaffe, 1942
Le Hauptmann Hans Philipp porte la Fliegermütze (bonnet de police), la Fliegerbluse (vareuse de vol), une culotte et des bottes autour de l'une desquelles sont attachées des cartouches de pistolet-signaleur. La croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne lui a été décernée le 12 mars 1942 pour ses 82 victoires. Le grade figure au collet (trois ailes superposées) comme aux pattes d'épaule et l'on retrouve à ces deux emplacements la couleur jaune distinctive des personnels navigants.

 

Commandant, Luftwaffe, 1941
Werner Mölder, l'un des plus grand as de la chasse allemande est, dès septembre 1940, décoré de la Croix de chevalier avec feuilles de chênes. Ici commandant la Jagdgeschwader 51, il porte la Fliegermütze et, au lieu de la vareuse en drap, a enfilé un blouson non réglementaire en cuir noir, masqué en partie par son gilet de sauvetage à gonflage automatique du modèle attribué aux pilotes de monoplaces.

 

Lieutenant, Luftwaffe, 1944
L'Oberleutnant Erich Hartmann, de la Jagdgeschwader 52, porte la casquette "à la chasseur", coquetterie obtenue en retirant le raidisseur métallique et en écrasant la couronne de la casquette. Le blouson de cuir comporte des pattes d'épaule avec marques de grade et l'aigle de poitrine de la Luftwaffe.

 

Soldat (au sol), Luftwaffe, 1944
L'uniforme des divisions de campagne de la Luftwaffe a pour base celui des autres formations, bien que les pattes de collet soient souvent absentes de la vareuse ou de la Fliegerbluse. L'élément le plus distinctif en demeure la veste de camouflage.

 

Auxiliaire, Luftwaffe, 1944
Ce Flakhelver letton porte l'uniforme initialement mis en service pour les Jeunesses hitlériennes servant comme auxiliaires dans les unités de défense antiaérienne, avec pour différences la présence de l'insigne et des couleurs nationales lettones à la casquette et sur le brassard.

Lieutenant-colonel, Waffen SS, 1944
Le SS-Obersturmbannfürer Schmidhuber appartenant à la 7eme division de montagne Prinz Eugen porte la tenue standard des unités de montagne Waffen SS avec la casquette de ski, la vareuse, le pantalon de montagne serré dans des brodequins à ailes de mouche et les molletières élastiques. Ses marques de grades sont visibles sur la patte de collet gauche et aux pattes d'épaule. Servant dans une unité ne portant pas sur la patte de collet droite les runes SS, notre officier a reporté celles-ci sous la poche de poitrine gauche.

Adjudant Feldgendarmerie Waffen SS, 1944
Ce SS-Scharführer allemand appartenant à la 13eme division SS de montagne Handschar porte la coiffure distinctive de cette unité croate. L'insigne divisionnaire apparaît
sur la patte de collet droite et les couleurs nationales croates sur la manche gauche. Le hausse-col métallique, identique à celui des Feldgendarmes de l'armée de terre, est complété sur la manche gauche par l'insigne national de la police tissé en fil orange et par la bande de bras SS-Feldgendarmerie. La vocation des troupes de montagne est indiquée par l'edelweiss cousu sur le bras droit, par les guêtres spéciales de skieurs et par les brodequins à ailes de mouche.

Commandant, Wafen SS, 1943
Le SS-Sturmbannführer Jochen Peiper porte l'un des nombreux types de casquette hivernale avec la combinaison spéciale réversible attribuée aux personnels des blindés à partir de janvier 1943. Sur ses pattes d'épaule est visible le monogramme LAH en métal bronzé.

Soldat, 1943
Ce prisonnier allemand à Stalingrad présente un aspect pitoyable. Sa capote est bourée de vieux journaux ou de
paille pour le protéger du froid et il a chaussé par dessus ses bottes de marche une paire de surbottes en paille
qui sont normalement distribuées aux sentinelles à poste fixe et avec lesquelles il est impossible de marcher correctement. Les deux couvertures, luxe inouï dans la Russie ravagée par la guerre, lui seront sans doute bientôt arrachées.

 

Général d'armée, 1941
Le Generaloberst Hoth porte le nouveau modèle debonnet de police d'officier adopté en 1938, la vareuse surannée
du modèle de la Reichswehr avec poches de côté non plaquées et pattes posées en travers, et la culotte à Lampassen rouges. Au colet apparaît sa coix de chevalier de la Croix de fer et les pattes bordées des généraux, le grade
lui-même figurant sur les pattes d'épaule. Comptant parmi les grands chefs des blindés, Hoth commande en 1941
le 3eme Panzergruppe en Russie. En 1942, il déploie des efforts effrénés pour délivrer Stalingrad et en 1943 commande la plus grande formation blindée allemande de la guerre lors de la bataille de Koursk.

Soldat, 1943
La tenue spéciale de combat d'hiver, réversible, comporte une face blanche de camouflage-neige et une face soit en feldgrau uni, soit en camouflé. Les surbottes sont en cuir et feutre et l'équipement, standard, est souvent badigeonné de blanc à l'instar des armes.

 

Sergent, Waffen SS, 1943
Ce sous-officier de panzergrenadiere porteur d'une tenue très "fin de guerre" porte à la casquette la jugulaire de
cuir qui le distingue des officiers. La vareuse est d'un modèle tardif simplifié sans plis Watteau aux poches et les
bottes sont à tige basse, ainsi confectionnées dans un souci d'économie de cuir. Le grade apparaît au collet gauche
et sur les pattes d'épaule tandis que les gallons en bas des manches symbolisent la fonction de Spiess, ou major (Stabsscharführerdiensttuer...ouf).

Second maître, marine allemande, 1944
La combinaison de gros temps, le caban et le suroît de cet officier marinier sont typiques de la tenue d'hiver portée pendant les opérations navales en Baltique. Le grade est indiqué par le gallon de collet et l'ancre étalinguée sur la manche.

Partager cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog