Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog de toutes les infos et documentations
  • Le Blog de toutes les infos et documentations
  • : Pour ceux qui veulent tout savoir sur le monde
  • Contact

Recherche

Archives

3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 17:43

Navigant, 1944
Cet officier de la 8th Air Force porte la combinaison de vol vert olive, des botte de cuir brun et la casquette standard. La cuirasse anti-flak dont il tient en main l'élément abdominal a été mise au point en octobre 1942 par le Brigadier-general Grow, en coopération avec la Wilkinson Sword Company. Capable d'arrêter des balles de 11,43 mm à courte distance, cette cuirasse sera très populaire malgré son poids de 9 kg et, en 1944, 13.500 exemplaires seront en service dans la 8th Air Force.

 

Pilote de bombardier, 1945
Ce navigant de la 8th Air Force est revêtu de la combinaison de vol intermédiaire doublée en laine et alpaga, d'un serre-tête de vol A11, de lunettes B8, d'un masque à oxygène A10 et de bottes de vol doublées de fourrure

 

Capitaine, 1944
Ce pilote de P-51 B Mustang porte le bonnet de police avec barrettes de grade, un blouson de vol en cuir, un gilet de sauvetage et le pantalon standard olive drab fouré dans les bottes de vol du modèle A6

 

Adjudant, 1945
Par dessus son pull-over olive drab, ce Technician Sergeant Grade 2 de la 9th Air Force en Grande-Bretagne porte la combinaison de travail en croisé à chevrons et la casquette dite "de baseball". Les marques de grade sont portées sur la manche.

 

Caporal Spécialiste, 1942
Notre Technician 5th Grade porte la tenue de catégorie A, accompagnée du casque d'acier et du fusil Springfield M 1903 à l'occasion d'une prise d'armes. L'insigne en haut de la manche est celui de l' USAAF et la barrette oblique indique trois ans de service.

Capitaine, US Marine Corps, 1942
Le casque est du modèle M1917A1, c'est à dire de type britannique, mais avec une jugulaire typiquement américaine. La fourragère est celle de la croix de guerre attribuée aux 5e et 6e régiments de Marines pour leurs actions d'éclat en 1918, tandis que l'insigne de division représente l'ours polaire de la 49 DI britannique.

 

Maitre, 1941
Cet uniforme est à peu près identique à celui des officiers, à l'exception de l'insigne de casquette et des marques de grade, portées sur le haut de la manche. Le fait que notre officier marinier porte ses chevrons et ses baguettes d'ancienneté (16 ans de service) sur la manche gauche indique son appartenance aux services.

 

Second maitre, 1941
Outre-mer, le petit "bob" blanc remplace le très impopulaire bonnet standard de matelot, ironiquement qualifié de "Donald Duck cap" par les marins américains. Les trois bandes blanches horizontales aux poignets sont celles des matelots brevetés, complétées ici par les trois chevrons inversés rouges de second maitre, l'insigne des radios sous l'aigle national et la baguette sur l'avant-bras indiquant quatre ans de service.

 

Matelot, 1942
Voici la tenue d'hiver avec serre-tête auquel un masque facial pouvait être ajoué pour les températures extrêmes. Le blouson ne comporte aucun insigne, mais parfois sont improvisées des marques de grades sur le serre-tête. Le pantalon à bas de jambes évasés est celui de la tenue standard.

Général de brigade, 82e airborne 1944
Ce Major-general de la 82e division aéroportée est coiffé du bonnet de police avec passepoil doré et insigne de l'infanterie parachutiste transportée par planeurs. Sur le blouson M1944 "Ike" est porté à gauche, le brevet de parachutiste de l'armée de terre au-dessus des barrettes de décoration. Le pantalon est serré dans des bottes de saut.

 

Sergent, 1944
Prêt pour le jour "J", ce parachutiste arborant sur le haut de la manche gauche l'insigne de la 101e Airborne division, porte la tenue de combat spéciale distribuée à partir de fin 1942, renforcée à titre individuel de pièces aux genoux. Le casque, de modèle général, comporte toutefois un système de jugulaire spécial avec mentonnière en cuir ou en toile. Sur la manche droite est cousu un drapeau américain destiné a permettre à la population normande d'identifier la nationnalité des nouvaux arrivants, et aussi à éviter des réactions trop brutales de la part des Allemands en cas de capture. L'arme dûment présentée par ce para est la version à crosse pliante de la carabine américaine US M1 A1.

Lieutenant-colonel, 1941
Cet officier suppérieur porte le chapeau de campagne avec les cordons distinctifs jonquille de la cavalerie, la chemise en tissu extra-léger, la culotte en whipcord et les bottes encuir fauve à sanglons, qui sont déjà une rareté en 1941.

 

Officier, 1945
Au cours du dernier hiver de guerre, les troupes américaines commencent à percevoir une tenue de combat hivernal adéquate, ce qui n'empêchera pas les soldats d'improviser jusqu'au bout pour se tenir au chaud et au sec. Cet officier d'infanterie porte la cagoule de camouflage, par-dessus son uniforme du nouveau modèle 1943 imperméable. Les bottes à lacets, M 1943 elles aussi ont été glissées dans des galoches de caoutchouc isolantes. On voit, au ceinturon, le poignard-baïonnette M 4 et la pochette de chargeurs de carabine USM1.

Sergent-chef, 1942
Ce G.I. débarquant à Oran en novembre 1942 porte la tenue de campagne américaine standard avec le nouveau casque dont la peinture extérieur, antireflets, est granuleuse. Sur sa chemise olive drab est enfilé le blouson en toile modèle 1941. Le pantalon en drap olive drab est serré dans des guêtres en forte toile portées avec des brodequins fauve. On distingue sous l'équipment de toile, une ceinture de sauvetage et, portées en bandoulière, des banderoles de munitions supplémentaires. La marque du grade (Staff Sergeant) n'est portée que du côté droit, sur le côté gauche, a été cousu un drapeau américain destiné à éviter aux G.I's d'être pris pour des Britanniques, ce qui n'eût pas facilité leur prise de contacte avec les Français d'Afrique du Nord dans le contexte politique de l'automne 1942. Le fusil est l'exellent Garand semi-automatique calibre .30

Sous-lieutenant, 1942
A leur arrivée en Irlande du Nord, les premiers contingents américains portent le casque "plat à barbe" M 1917 A1. L'équipement est du modèle 1910 en forte toile, complété du masque à gaz suspendu en bandoulière et retenu autour de la taille. Le fusil est un Springfield M 1903 A1.

Caporal de la police militaire, 1942
Les MP américains qui sillonnent dans cette tenue les rues de Londres soumisent au black-out seront surnommés "snow drops" par les londoniens, en raison de leur équipement blanc. Le reste de l'uniforme est du modèle standard de service, catégorie A.

 

Soldat, 1945
Ce G.I. typique de la fin de la guerre porte le casque M1 avec filet de camouflage, la tenue de combat M 1943 et les nouvelles bottes à lacets. Le ceinturon-cartouchière est du modèle à grandes poches destinées aux chargeurs de 42 cartouches du Fusil-mitrailleur M 1918 A2 (Browning Automatic Rifle, ou BAR) que ce soldat tient en mains, bipied enlevé, à la manière d'un simple fusil.

 

Soldat, 1944
Certaines troupes américaines reçoivent pendant la campagne de Normandie cette combinaison camouflée en deux pièces, mais elle sera vite retirée du service en raison de sa ressemblance avec les tenues de camouflage portées par les Waffen SS. Sur la hanche gauche, le G.I. porte un PA Walther allemand capturé avec son étui d'origine. Son fusil est un fusil semi-automatique M1 Garand calibre .30

 

Soldat, 1942
Un simple soldat portant un bonnet de police avec passepoil à la couleur distinctive et la capote olive drab par-dessus la tenue de catégorie A. Les brodequins et les guêtres sont serrés dans des surbottes en caoutchou.

Soldat, 1944
Ce fantassin de la 3eme DI de la 5eme armée américaine porte le casque M1, le blouson M1941, le pantalon de drap olive drab, les guêtres et les brodequins standard. L'équipement comprend le havresac M 1910 avec pelle individuelle et baïonnette fixée au côté, ainsi que le bidon accroché au ceinturon.

Caporal, tankiste de 1942
Ce membre d'équipage d'un char porte au ceinturon, de gauche à droite, l'étui en cuir fauve de PA Colt M 1911 A1, la pochette oblongue contenant le pansement individuel et la pochette de chargeurs supplémentaires du Colt.

Partager cet article

Repost 0

commentaires