Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog de toutes les infos et documentations
  • Le Blog de toutes les infos et documentations
  • : Pour ceux qui veulent tout savoir sur le monde
  • Contact

Recherche

Archives

13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 17:18

Charles André Joseph Marie de Gaulle ou plus simplement Charles de Gaulle (né le 22 novembre 1890 à Lille, Nord - mort le 9 novembre 1970 à Colombey-les-Deux-Églises, Haute-Marne) était un officier général et homme d'État français, qui fut, depuis son exil à Londres, le chef de la Résistance à l'occupation allemande de la France pendant la Seconde guerre mondiale (France libre), puis devint président de la République de 1958 à 1969.

Président de la
République française
Portrait officiel
Charles de Gaulle
18e président de la République
Élu le 21 décembre 1958
réélu le 19 décembre 1965
Présidence 8 janvier 1959
8 janvier 1966
et 8 janvier 1966
28 avril 1969
Prédécesseur René Coty
Successeur intérim d'Alain Poher
Georges Pompidou
Naissance 22 novembre 1890
à Lille (Nord)
Décès 9 novembre 1970
à Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne)
Nature du décès Mort naturelle (rupture d'anévrisme )
Cinquième République

Le 18 juin, de Gaulle se prépare à parler au peuple français via Radio Londres de la BBC. Ce jour-là, il appelle les Français à la résistance depuis sa retraite en Angleterre. Le cabinet britannique tente de s'y opposer, mais Winston Churchill le soutient. Depuis la France, l'Appel du 18 Juin put être entendu à 19 heures. De ce jour, ce texte demeure l'une des plus célèbres allocutions de l’Histoire de France.

Le gouvernement britannique avait au préalable proposé au ministre français de l'Intérieur Georges Mandel de passer au Royaume-Uni et de lancer lui-même un appel. Mandel s'était, par ses avertissements répétés contre les menaces du IIIe Reich (et en opposition à ce sujet avec son ami le président du Conseil Léon Blum), signalé comme un homme d'État et de caractère. Mais il refusa de quitter la France pour ne pas prêter le flanc à une critique de désertion qui aurait aussitôt été exploitée (il était juif).

De Gaulle initie l'attribution du droit de vote aux femmes de France à la Libération. D'autres réformes sont entreprises à la Libération, des nationalisations à la mise en place d'un système de sécurité sociale moderne, notamment (plus que celui de l'Alsace, qui avait gardé depuis 1918 celui de Bismarck et le conserva). Elles doivent beaucoup à la SFIO, Parti communiste et au Mouvement républicain populaire (MRP).

Le 16 juin 1946, de Gaulle expose sa vision de l'organisation politique d'un État démocratique fort à Bayeux, en Normandie, dans un discours resté célèbre ; mais il n’est pas suivi. La gauche, les démocrates-chrétiens et une partie de la droite considèrent que ses idées sont trop éloignées de la tradition républicaine et parlementaire.

À la suite des échecs de la Quatrième République en Indochine et en Algéri, une insurrection éclate à Alger et les putschistes civils et militaires organisent un Comité de salut public (en référence à celui de la Révolution française) le 13 mai 1958 pour maintenir l'Algérie française. Ils en appellent au retour du Général de Gaulle. L'antenne d'Alger mise en place par le ministre de la Défense Jacques Chaban-Delmas dès 1957, dirigée par Lucien Neuwirth et Léon Delbecque a influencé les partisans de l'Algérie dans la république française. Comme l'a rapporté Olivier Guichard dans Avec de Gaulle (voir bibliographie), l'antenne d'Alger faisait surtout de la transmission : le travail d'influence était supervisé par les deux plus proches collaborateurs du général de Gaulle, Guichard lui-même et, pour les militaires, Jacques Foccart. Le Général « savait tout, bien entendu », selon Olivier Guichard.

Image:De Gaulle - à tous les Français.JPG
Image:DeGaulle-BBC.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires