Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Blog de toutes les infos et documentations
  • Le Blog de toutes les infos et documentations
  • : Pour ceux qui veulent tout savoir sur le monde
  • Contact

Recherche

Archives

15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 17:59

Histoire de l'Armée rouge

1920
16 novembre

Fin de la guerre civile en Russie


Le général Russe Wrangel à la tête de "l'armée blanche" s'incline à Sébastopol face aux bolcheviks "L'armée rouge" qui a forcé l'isthme de Pérékop, s'est emparé de la ville et a contraint Wrangel et ses alliés de battre en retraite. La victoire des bolcheviks met fin à la guerre civile qui enflammait la Russie depuis la révolution d'Octobre 1917 et consacre Lénine
   
1937
12 juin

Les purges staliniennes


La campagne de purges lancé par Joseph Staline contre les prétendus trotskistes atteint le haut commandement de l'Armée rouge. Le maréchal Mikhaïl Toukhatchevski, ex-commissaire adjoint à la Défense soviétique et huit autres officiers supérieurs, sont passés au peloton d'exécution. Entre 1936 et 1938, des millions de soviétiques seront fusillés ou envoyés dans les goulags.
   
1945
2 mai

Le drapeau rouge flotte sur Berlin


Le photographe ukrainien Yevgeni Khaldei immortalise la prise de Berlin par l'Armée Rouge en photographiant un soldat plantant le drapeau soviétique sur le toit du Reichstag (chambre législative allemande). L'annonce du suicide de Hitler le 30 avril, de son remplacement à la tête du gouvernement par l'amiral Doenitz le 1er mai, puis de la prise de Berlin le 2, accélérèrent le processus de désagrégation de la Wehrmach,(armée allemande) et aboutit à la signature de la capitulation allemande.
   
1956
28 octobre

L’Armée rouge se retire de Budapest


Suite aux négociations d’Imre Nagy, revenu au pouvoir au lendemain de l’insurrection, les troupes soviétiques quittent la capitale hongroise. Cinq jours plus tôt, Enö Gerö donna l’ordre de tirer dans la foule, alors réunie sur la place Bem, pour manifester contre la présence soviétique. C’est ainsi que l’insurrection éclata. Malgré le retour de Nagy, les manifestants se procurèrent des armes et les affrontements se firent de plus en plus violents. C’est donc pour apaiser les tensions que le nouveau chef du gouvernement obtient le départ de l’Armée rouge.
   
1956
4 novembre

L’armée soviétique intervient à Budapest


Les troupes soviétiques entrent dans la capitale hongroise afin de mettre un terme à l’insurrection, qui sévit depuis le 23 octobre. Moscou n’a pas supporté le comportement du chef du gouvernement Imre Nagy, qui avait formé un gouvernement de coalition quelques jours plus tôt. Les négociations sont interrompues tandis que János Kádár met en place un gouvernement d’opposition, soutenu par l’URSS. Le feu est ouvert et, malgré leur résistance, les insurgés ne peuvent tenir tête aux quelques 2000 chars soviétiques. Ils sont totalement écrasés. Plus de 25 000 d’entre eux périssent à Budapest, tandis qu’une dizaine de milliers d’autres sont déportés. La lutte se poursuivra toutefois en province, durant près de deux semaines. Quant à Imre Nagy, il sera arrêté et conduit en Roumanie, avant d’être exécuté en 1958.

Partager cet article

Repost 0

commentaires